Activités

  • Neny a publié une note il y a 2 ans et 8 mois

    Bonsoir à tous!
    Je suis maman de 3 enfants que j’aime, mais qui ont fini par y arriver. Ils ont pompés toute mon énergie, toute ma vitalité! Même leurs rires souvent trop fort m’insupportent! Et pourtant, ils ne font qu’être des enfants..et bien que je soit pleinement consciente qu’ils ne font rien de mal, et que je ne peux pas leurs demander de se comporter autrement qu’en rapport avec leurs âges, je n’en peux plus.
    Je m’en veux d’être aussi intolérante. D’avoir fait de moi cette mère qui hurle et n’arrive plus à profiter des bons moments en famille qui ne se présente jamais au bon moment parce que j’ai toujours TOUJOURS autre chose à faire, et donc, en plus de l’énervement, il y a la frustration de ne pas réussir à prendre le temps de prendre le temps. Et puis après la colère, d’avoir conscience que je viens encore de passer à côté de quelque chose…Bref, jamais vraiment d’émotions agréables. Pas le temps!
    Le pire c’est que même à la maison, dans mon rôle involontaire de mère au foyer, je n’assure pas pour un sous!
    Et voilà que l’angoisse arrive..mais alors quelle est mon rôle? à quoi suis je bonne? quelle exemple et quelle image je donne et je vais laisser à mes enfants en tant que mère?

    Ma réflexion ne s’arrête pas là..mais mon esprit fatigue.
    Bien heureuse de me sentir moins seule en tout cas!

    • bonjour Neny
      l’analyse que vous faîtes de la situation est tout à fait pertinente, vous avez identifié tous les « ingrédients » de l’épuisement : culpabilité, colère, frustration, questionnements, fatigue….
      Avez vous un lieu pour pouvoir rompre l’isolement et échanger avec d’autres parents ou professionnels comme dans des lieux d’accueil parents/enfants ? ou plus simplement avoir un peu de temps « rien que pour vous » ?
      Accepteriez vous de nous en dire un peu plus sur vous? Quels âges ont vos enfants, qu’entendez vous par « rôle involontaire de maman au foyer »,?
      Dans quelle région vous trouvez vous? nous pourrions rechercher des structures ou des lieux « ressources »
      Donnez de vos nouvelles pour que nous puissions « avancer » ensemble
      Bien à vous

      • Bonsoir,
        après 2 semaines intenses, je prends le temps de revenir vous répondre.
        J’a 32 ans, et mes 3 enfants (fille – garçon- fille) ont 9 ans, 7 mais bientôt 8 ans, et 2 ans.
        Nous sommes au sud de Nantes, à Pont saint Martin. Des lieux pour rencontrer et discuter, on m’en a conseillé pleins..mais là encore je dois m’imposer ce temps pour y aller, et ce courage de sortir de chez moi, seule..bref, je dis toujours que je le ferai, et puis j’oublie jusqu’au moment où ma cocotte intérieur est prête à exploser et que je me rappelle qu’il y a des solutions, mais à ces moments, je n’ai pas le temps alors je procrastine encore et encore..
        Mon rôle « involontaire » de mère au foyer est une décision prise en commun par notre couple d’abord (question de gestion financière et logistique). Et puis j’en suis à 3 ans à la maison (parce que mon congé maternité a commencé plus tôt que ce qui est prévu). Alors je suis consciente que cette situation n’est pas irréversible, et que je retournerai un jour ( septembre 2017) dans le monde extérieur et que ma vie sociale renaîtra de ses poussières, Mais en attendant, je ne me sens pas épanouie à mon poste, et j’en suis frustrée et triste aussi..de me dire que ces 3 années à voir ma fille évoluer et pousser comme une magnifique petite fleur qu’elle est, et bien je n’arrive pas à en profiter comme je le devrais.
        Tout ça renforcé par le fais que cette situation n’est pas comprise (ou mal entendue..) par mon compagnon qui lui ne demande que ça de reprendre ma place à la maison. Lui aussi a passé 3 ans au foyer pour notre 2ème. Et il les a vécu au mieux possible. Et je dois avouer qu’il gérait plutôt bien le jonglage entre la serpillière et les casseroles. Mais à moins de retrouver un poste d’une équivalence monétaire à la sienne,.nous garderons nos rôles respectifs encore un an!

        • Bonsoir Neny
          Merci de votre réponse et désolée de revenir vers vous pas aussi vite que je l’aurai voulu.. (entre autres, petit problème de connexion) Voilà nous sommes en période de congés pour les enfants ce qui souvent est loin d’être le cas pour les parents…
          Essayez de vous accorder un peu de temps au moins une fois par semaine (ballade, ne rien faire, laisser le ménage et autres travaux ménagers à l’arrêt) pour retrouver un peu de plaisir… rien que pour vous. Dans les lieux d’accueil vous rencontrerez
          des mamans qui comme vous ont besoin de « souffler », partager et échanger permet de relativiser et surtout de « ‘s’aérer »
          vous pourriez aussi rencontrer les puéricultrices de la PMI, de Pont St Martin qui seront d’excellents relais pour vous aider
          à trouver des solutions, C’est important de tenter d’apporter un peu de changement dans votre quotidien, car sinon rien ne changera et votre insatisfaction risque de grandir encore et encore… Dîtes moi ce que vous en pensez et tenez bon, bon courage à vous !!

    • Bienvenue sur notre forum !
      Ouh là là …comme je vous rejoints bien sur ce sentiment de ne même pas réussir à tenir ce rôle majeur de la femme au foyer ! J’ai vécu ça dans mes tripess. Bon alors relativisons un peu, je vous propose une autre vision des choses : vous êtes une wonder woman avec 10 bras tous très efficaces, rapides, coordonnées. Personne ne peut rivaliser avec vous, et oui, vous êtes celles qui connaissez le mieux les besoins de votre petite tribu, son rythme et son fonctionnement. Vous êtes dans le rôle du super patron qui ne prend jamais ni vacances, ni weekend, pas même la nuit. Certes, le patron est fatigué (voire plus) mais il est toujours présent. Est-ce que vous vous reconnaissez un petit peu ?

      • Oui, je vois cette déesse indienne aux nombres de bras incalculables!
        Sans cesse polyvalente et multitâches, Qui fais tout ce qu’il faut du mieux qu’elle le peut.Mais qui malgré cela a toujours l’impression de ne pas en faire assez ni assez bien! Éternelle insatisfaite, toujours à courir après le temps, mais en sportive peu assidue que je suis, je n’ai que rarement assez de souffle pour le rattraper!
        Mais oui je sais que mes enfants vont bien, qu’ils sont heureux et grandissent bien ( bon jamais assez par rapport à mes espérances, mais bon..). Mais je me mets des pressions certes, mais pas que..il y a aussi les exemples extérieurs qui me rappellent que je pourrais faire mieux, et puis ma mère que j’idéalise sûrement ( mais qui sors d’une autre génération il faut le dire!) et puis comme je l’expliquai à Bénédicte, il y a la critique ultime,,de cette personne qui blesse, tellement son avis et son soutien sont loin de ce dont j’avais besoin et que j’attendais de lui: mon homme. Je me sens totalement incomprise et parfois même monstrueuse tellement mon inconfort dans notre maison lui est étranger et inconcevable!