Activités

  • Lolo a publié une note il y a 2 ans et 9 mois

    Bonjour, j’ai 29ans et maman de deux filles de 7 ans et 3ans. Ma grande de 7 ans est plutôt calme sereine mais aimerait passer plus de temps avec moi, avec nous ses parents. EN effet étant assistante maternelle il y a toujours des enfants à la maison et ce n’est pas toujours facile pour elle. Ma deuxieme est ét à toujours été une petite fille tres énergique surexcité dès le matin et c’est fatiguant car elle n’est pas énervé dans le sens où ëlle à la joie de vivre mais dans le sens où elle chouine tout le temps pour tout pour rien du matin au soir , ëlle crie tout ce qu’elle demande c’est en pleurant en se roulant par terre en râlant elle ne sais pas le demander dans le calme d’autant plus qu’elle voit un orthophoniste car elle a des problèmes de langage. Ëlle est aussi très jalouse des enfants que je garde. C’est de plus plus fatiguant tout ces pleurs ces cris ces colères et je commence à ne plus savoir comment lui parler comment communiquer avec elle je pars au quart de tour à chaque fois qu ëlle me sollicite et m’énerve . Je suis découragé, j’ai la boule au ventre le matin quand je me lève en me disant que Va t’il encore se passer aujourd’hui ? Je me dis souvent je n’aurai pas d’autre enfant ëlle m’a coupé l’envie. Ëlle se comporte bien à l’école ét lorsqu’elle va chez sa grand mere. Pourtant nous ne sommes pas laxiste du tout. Entendre crier pleurer chouiner râler constamment est usant. Je suis contente quand ëlle va au lit.c est le seul moment calme de la journee.Cette situation pèse sur sa sœur papa et moi on aimerai une vie quotidienne plus sereine et épanouie pour l’instant ce n’est pas le cas et j’en suis desole.

    • Bonjour,
      en fait en vous lisant je me rends compte que vous donnez dans la même phrase le problème et l’explication du comportement de votre deuxième. Les comportements opposants et « colériques » sont très souvent liés à une difficulté de langage : rien de plus énervant que de ne pas se faire comprendre ! Alors conjuguez ça avec cette période d’opposition propre aux enfants entre 2 et 4 ans (très variable selon les enfants) et on arrive à un cocktail explosif. Cette période est particulièrement éprouvante mais n’a rien de dramatique. il me semble que les difficultés de langage viennent juste accentuer le phénomène.
      J’ai eu un petit quatrième qui a maintenant 3 ans et 5 mois. C’était un bébé tout ce qu’il y a de mignon et facile mais voilà, l’entrée à l’école et son développement le transforme parfois en petite furie : crie, tapage de couverts à table (ben oui il faut qu’il participe à la conversation !), relevés nocturnes fréquents, impossibilité de rester au lit le soir pour s’endormir… Forcément mes nerfs sont mis à rude épreuves. Il se trouve que dans mon entourage proche il y a une femme de 65 ans qui l’adore et qui n’a plus de charge familiale. Elle me propose souvent de le prendre avec une nuit et je dis rarement oui car j’aime bien avoir mes poussins sous mon toit. Mais hier j’ai accepté et j’ai pu profiter d’une soirée sans énervement et d’un levé très calme puisque mes grands étaient partis à mon réveil. Et me voilà devant mon ordinateur à vous répondre sans craindre d’être dérangée par un petit garçon qui réclame sa part d’attention. Alors si vous avez la possibilité de confier de temps en temps votre petite fille, surtout il ne faut pas s’en priver. Vider votre sac avec des amies quand elle vous énerve trop et sinon vous pouvez tenter de reformuler ou de la faire reformuler quand elle ne se fait pas comprendre. La « grande » pourrait vous aider dans cetet tache si vous lui expliquer ce que traverse sa petite sœur. On pense souvent que nos enfants font les choses exprès contre nous alors que c’est souvent juste l’expression de leur mal-être que nous recevons. Ne vous décourager pas, tenez bon, en famille, et les choses s’arrangeront.

      • Merci de votre reponse . Je l’a confie de temps en temps à sa mamie c’est vrai que ça me soulage et je la retrouve en étant plus sereine. J’aimerai vider mon sac mais je n’est personne pour le faire ét le peu que je le fasse on ne me comprend pas. J’essaie de porter un minimum d’attention rien que pour ëlle aussi dans la journee ëlle aime bien.je crois que le challenge est vraiment de l’aider à s’exprimer autrement qu’en criant ect….

        • Lolo, il faut absolument parler avec les autres parents que vous voyez au lieu d’accueil parents-enfants. Vous verrez que vous n’êtes vraiment pas la seule. En plus, cela permettra à d’autres mamans de s’exprimer alors qu’elles sont peut-être encore plus mal que vous. Je suis toujours aussi surprise d’entendre : « Ah bon ? Moi aussi, je vis ça », quand je raconte par quoi je suis passée.

    • Et vous les autres parents ?
      Vivez-vous la même chose ?

      • Bonsoir,
        je vis la même chose que Lolo. J’ai une fille de 6 ans et un fils de 35 mois qui peut être charmant par moments mais souvent râleur et parfois agressif du matin au soir. Les soirées sont chaotiques. Je mé réjouissais de débuter un 4/5ème en 5 jours àpd de septembre en rentrant plus tôt tous les soirs pour aider aux devoirs de la grande et cuisiner en évitant ainsi une garderie trop tardive à mes enfants. Mais je déchante et galère complètement. Ma fille a des soucis d’apprentissage, mon fils est impossible et réclame de l’attention et moi j’ai l’énervement de ma journée de travail à gérer et ruminer. Je n’ai pas d’aide à part mon mari qui rentre tard.
        Je viens d’être arrêtée pour burn out professionnel depuis 10 jours. J’espère remonter la pente et je vois déjà un changement dans le comportement des enfants. J’ai peur de reprendre le travail plus tard.
        Comment gérér les enfants le soir quand on est soi-même une pelote de nerfs à cause de la journée de travail?….
        Autre question? A votre connaissance, votre équivalent existe-t-il en Belgique? Grand merci d’avance!

        • Bonjour lila en effet ça ne dois pas être facile de gérer tout le soir en plus du travail à l’extérieur . Je ne travail pas à l’extérieur comme je suis ass mat mais je m’attaque quand même au devoirs le soir quand mes enfants en accueil sont partis çe n’est pas possible àvant puisque je dois gérer ces enfants là ét qu’il sont encore petit ét pleure aussi parfois beaucoup. Donc quand j’accueille il est vrai que mes enfants sont un peu de côté et quand il partent ét bien les miens réclament toute mon attention ét çe n’est pas facile à gérer on aimerais aussi se poser. Moi apres ma journee de travail àvant de continuer avec mes enfant j’aime prendre un petit temps rien que pour moi boire un café au calme seule ou prendre l’air ou écouter un peu de musique seule ét j’essaie après de continuer calmement mais çe n’est pas toujours facile .vous habitez dans quel coin lila?

          • Bonjour, c’est une bonne idée ce sas de décompression. Cette course folle ne nous rend pas service finalement. Je suis de Bruxelles et vous?

        • Je ne sais pas du tout ce qui existe à Bruxelles mais plusieurs mamans se sont tournées vers moi pour savoir si j’ai de bonnes adresses. J’en déduis qu’il n’y a peut-être pas grand chose. Il faut tourner ses recherches en tapant des mots clés : soutien à la parentalité, association familiale. En France il y a la CAF (caisse d’allocation familiale), en Belgique je ne sais pas mais il existe certainement un équivalent qui doit pouvoir vous orienter.

          • Sinon je propose qu’on laisse gérer les papas pour les devoirs et qu’on parte justement à 18h faire un peu de sport 🙂

            • Moi le vendredi apres midi je vais à l’accueil parents enfant ca me fais du bien quand même mais je n’ose pas parler de mes souçis je voudrais vraiment trouver un groupe de parole. Je commence à passer le relai quand même j’estime que la grande de presque 8ans est assez grande pour ranger sa table du gouter par exemple faire son lit donc ça me fais des tâches en moins et puis le papa prend le relai aussi le mercredi soir c’est sport pour moi donc je ne m’occupe de rien. Le plus dur à supporter pour moi ce sont les cris j’ai vraiment du mal àvec ca.