Activités

  • emilie07 a publié une note il y a 3 ans

    bonjour, j’ai trois enfants, la 3ème était l’enfant de trop, je n’en peux plus, je ne les supporte plus, mes deux ainées sont pourtnt grandes mais se disputent sans arret, ma 2ème est « précoce » et est dans un rapport d’opposition et de violence constant. La troisième est encore bébé mais je ne supporte plus ses cris, je l’ai déjà vécu, j’ai déjà eu deux enfants, j’en ai assez. je ne supporte plus monc onjoint non plus qui fait pourtant de son mieux pour m’aider. Je ne suis epanouie qu’au travail. Je vais très mal. Je suis suivie par un psychiatre mais après avoir épuisée la pharmacopée habituelle je n’ai plus de médicaments. Je e droge au lexomyl et m’enferme dans ma chambre pour ne plus les voir ni les entendre.

    • Bonjour Emilie, vous semblez avoir dépassé le stade de l’épuisement. Quand il y a une perte d’envie massive, le quotidien devient souvent insupportable. Si vous souffrez d’une fatigue physique intense il est possible d’envisager une hospitalisation qui permet au moins de retrouver un peu de tonus. La manière d’appréhender les choses est souvent distordue avec trop de fatigue. Le repos et l’éloignement momentané avec vos trois enfants aideraient à voir les choses différemment. Avez-vous mis en place d’autres supports mis à part le psychiatre ? Pleins de choses sont possibles !

    • Maria a répondu il y a 3 ans

      bonjour, moi aussi n’ai une zébrette et ce fut très dur (maintenant en 4ième je suis en « standby » car pas de crise d’ado pour le moment :-D), elle a la possibilité de rencontrer d’autres zèbres ? et à l’école elle se sent comment ? moi c’est avec le changement d’école que les choses ont commencées à évoluer. Le lexo bof j’avais dû utilisé une vraie béquille chimique (antidépresseurs et médocs pour aider à l’endormissement…), euh si votre psy ne vous « sert » à rien, pouvez-vous en essayer un autre ? j’avais une obstination pour un psy homme et en fait c’est une doc femme qui m’a aidé à surmonter mes sentiments (plus) que négatifs vis à vis de mes enfants. VOus avez du temps pour vous en dehors du travail ? je vous avouerai que même chez le dentiste c’est une détente maintenant 😉

    • Bonjour Emilie
      Je rejoins

    • Bonjour Emilie
      Je rejoins Stéphanie dans son commentaire et vous encourage à voir votre médecin pour déjà trouver une solution à votre épuisement physique
      et psychique. Les médicaments peuvent vous aider mais ne sont pas suffisants, j’entends que vous avez vraiment besoin de parler, d’être écoutée et soutenue. A quelle fréquence voyez vous le psychiatre ? au délà des prescriptions, avez vous un temps de parole, d’élaboration ?
      Travaillez vous actuellement ou êtes vous en arrêt (congé parental, maladie ??) beaucoup de parents épuisés se reconnaîtront dans votre
      témoignage, leurs commentaires, soutiens et expériences sont attendus….