Activités

  • boulette a publié une note il y a 2 ans et 2 mois

    Bonjour à tous-tes. Je commence à me sentir épuisée car mon petit de 5 mois souffre d’un RGO et d’une oesophagite, et n’est pas du tout soulagé par le traitement. Il a mal tout le temps, pleure beaucoup, et le regarder souffrir commence à être insupportable. Tous les medecins consultés ne prennent pas du tout sa douleur en compte, et nous assènent des « ça va passer » et des « vous êtes trop stréssés », depuis 4 mois, on a l’impression que tout le monde se fiche de la prise en charge de la douleur des petits! Pour la petite histoire, nous avons perdu un bébé avant lui il y a un an, et du coup, quand on consulte parce qu’on est épuisés de le voir souffrir, on nous répond « ah mais c’est normal que vous soyez épuisés, vu le contexte.. » Alors que ça n’a plus grand chose à voir! En attendant la seule chose qui le soulage c’est la tétée, il tète toutes les 2 heures, depuis 5 mois, et du coup moi je suis vidée… J’ai l’impression qu’on est rentrés dans un cercle vicieux…

    • Bonjour
      J’imagine bien combien les pleurs de votre bébé sont difficiles à supporter d’autant qu’à part la tétée, rien ne semble pouvoir le calmer…
      Avez vous consulté des pédiatres (il y en a dans les centres médicaux sociaux qui assurent les consultations de PMI) ils sont souvent confrontés à cette problématique et en ont l’expérience… D’autres examens médicaux sont peut être nécessaires…
      Une tétée toutes les deux heures semble un peu trop rapprochée, qu’en pensent vos médecins? Là encore vous pouvez prendre conseil auprès de sage-femmes ou puéricultrices…
      Vous avez raison, un cercle vicieux peut vite s’installer, vous êtes épuisés, votre bébé sent votre stress , et ses pleurs vous stressent encore plus… !!! il serait bien de rompre ce cercle et votre message montre que c’est votre souhait. Les moments de tétée sont-ils agréables pour vous et votre bébé, arrivez vous à oublier le stress et êtes vous tout à l’allaitement ?
      Vous avez besoin d’aide et il vous faut trouver les bons interlocuteurs.. pédiatre, sage-femmes, puéricultrices, voire les centres de PMI
      ou si votre ville en dispose, consulter à l »hôpital le service mère/enfant .
      Y a t il sur notre forum des parents qui ont été confrontés à ces difficultés et qui pourraient vous aider par leur témoignage. Nous attendons qu’ils se manifestent !!!
      Enfin je voudrai vous encourager à rencontre (dans des lieux d’accueil parents/enfants) des professionnels et autres parents avec qui vous pourriez échanger et qui pourraient vous aider. Dites moi ce que vous en pensez, bon courage..

      • Ah mais justement, le problème n’est pas d’aller chercher de l’aide, mais c’est que ça ne change rien! Nous avons consulté : le généraliste, 2 pédiatres, un gastropédiatre à l’hopital, et meme les urgences un soir où les pleurs nous paraissaient encore plus alarmants que d’habitude… Il a eu une fibroscopie qui a diagnostiqué le RGO, et une échographie qui est normale. Il est deja sous traitement, mais n’est pas soulagé. Du coup il semblerait qu’il n’y ai rien d’autre à faire selon eux…Tous les professionnels consultés nous regardent d’un air désolé et nous disent que « ca va surement s’arranger en grandissant »…. Donc voyez, ce n’est pas faute d’alerter autour de nous, et de demander de l’aide, on ne fait que ça!

        • et pardon, je ne vous ai pas répondu: oui toutes les 2h c’est très rapproché, mais il semble qu’il ai vraiment faim à chaque fois.. et en plus ça le soulage, donc pour l’instant les pro consultés nous disent de le laisser faire…Non, l’allaitement ne me pose aucun problème, au contraire, c’est tout ce que je peux faire pour le soulager, mon pauvre petit bonhomme!

          • Merci de votre réponse ; Effectivement vous avez déjà sollicité beaucoup de professionnels sans amélioration notable.
            Je comprends encore mieux votre lassitude et l’envie d’abandonner et de se résigner. Vous le dîtes d’ailleurs puisque rien ne change, à quoi bon continuer à chercher de l’aide . J’ai envie de vous dire qu’il y a forcément une solution et que la difficulté est de trouver le bon interlocuteur. Avez vous essayé les médecines douces ? genre homéopathie ? Il existe des pédiatres homéopathes. Et puis pourquoi ne pas consulter un pédopsychiatre ou psychologue qui au delà des traitements pourra entendre votre désarroi et les souffrances de votre bébé, et vous aider vous à mieux « gérer » cette situation.
            Ne perdez pas confiance je suis convaincue qu’il y a une solution, certes difficile à trouver mais qui existe forcément.
            Donnez moi de vos nouvelles et j’espère que d’autres parents vont se « manifester »
            A

      • Bonjour par expérience je sais combien l’histoire du rgo est difficile ma fille en souffre depuis la naissance j’ai dis aux différents docteur que je pensais qu ëlle avait un rgo mais jamais ma paroles n’a été prise en compte . Aujourd’hui à 3ans ëlle fait des crises d asthme violente qui finissent à L hôpital sous oxygène dû à son rgo qui a enfin été décelé à l’âge de 3ans par un médecin différent du mien . Alors un conseil bougez faites des km si il le faut je part à 100km de chez moi pour consulter un professeur ét battez vous surtout ne lâchez rien courage.

    • Les pleurs d’un bébé qu’on ne peut pas soulager, c’est terrible ! A l’époque où nous avons détecté ça chez mes jumeaux la pédiatre m’a dit d’espacer les tétées car cela semblait entretenir les choses. Le bébé boit, il est soulagé sur le moment, puis les remontées commencent et donc il a mal. Il pleure…Donc on l’allaite et ça recommence. En mettant un peu son estomac au repos, cela limitait les remontées et sur du long terme faisait diminuer les pleurs. Durs-durs…j’ai souvent allaité pour calmer. Et quand rien n’y faisait, je partais dans le jardin faire du gros oeuvre pour ne plus les entendre pleurer. J’en garde un souvenir difficile. Pour mes jumeaux, les médicaments ont considérablement changés les choses et j’ai à nouveau eu des bébés souriants. Ils ont arrêtés de régurgiter avec la station assise vers 9 mois. Le clapet entre l’estomac et l’œsophage semblait enfin mature…Ça ne vous aide sans doute pas beaucoup mais c’est important de pouvoir partager ce qu’on ressent.